Nouvelles

Groupe PVP investit dans Cube Noir pour développer son volet multimédia  

Groupe PVP investit dans Cube Noir pour développer son volet multimédia

Cube Noir est un nouveau venu dans le secteur de l’informatique au Québec. Encore à l’état de start-up, l’entreprise est une filiale du Groupe PVP. Elle s’occupe de développer des solutions informatiques, qui n’ont pas nécessairement de lien avec les activités de production cinématographique du Groupe PVP. Depuis ses débuts, elle a travaillé sur plus de 150 projets différents. Discussion avec François Trudel, vice-président et producteur exécutif du Groupe PVP, pour comprendre la position de Cube Noir sur le marché du multimédia, son lien avec Groupe PVP, ses offres de services et son projet Web et mobile « Tom Sawyer ».

Groupe PVP est une société de production oeuvrant depuis plus de 30 ans dans l’industrie cinématographique au Québec. « Elle a été fondée par Vic Pelletier. C’est une société qui produit du documentaire, de l’animation et des jeux vidéo. Nous avons aussi un département multimédia, qui se traduit sous la forme de Cube Noir », explique François Trudel. Groupe PVP comprend donc quatre divisions, trois principales sous la forme de départements et une quatrième sous la forme d’une start-up.

Fondée il y a près de trois ans, Cube Noir est encore jeune. Son président est Jean-François Côté. Ses actionnaires majoritaires sont François Trudel et Vincent Leroux de Groupe PVP ; l’actionnaire minoritaire est Jean-François Côté. Interrogé sur le choix de fonder une start-up en multimédia, plutôt que d’ajouter un département multimédia au Groupe PVP, François Trudel confie que c’était le meilleur moyen de séparer les activités des deux entreprises. « Cube Noir est une société à part entière, mais c’est aussi une filiale de Groupe PVP, étant donné que nous sommes les actionnaires majoritaires de Cube Noir », précise t-il.

L’idée au coeur de la création de Cube Noir est de ne pas brouiller les pistes autour de l’image de marque de Groupe PVP, qui est reconnue dans l’industrie du cinéma documentaire et du film d’animation. « Nous sommes avant tout des producteurs de contenus télé et de films », affirme François Trudel. Ayant produit plusieurs jeux vidéo en lien avec ses séries télévisuelles, le Groupe PVP s’impose également sur la scène vidéoludique montréalaise. Cube Noir permet ainsi de développer les activités de l’entreprise dans un autre secteur — celui du Web — sans faire d’ombrage à la maison mère. « C’est une bonne façon de positionner nos activités plus techniques ou corporatives », insiste François Trudel.

Cube Noir accomplit une série d’activités en lien avec le Web, de la création de sites Internet entrepreneuriaux au développement de logiciels informatiques. « Nous proposons des services de répartition informatique, des services-conseils en support informatique, de l’hébergement Web, de la création de sites Web, de boutiques en ligne. Nous avons des solutions d’infonuagique… Il y a plusieurs cordes à l’arc de Cube Noir qui se déploient sur plusieurs secteurs d’activité », indique François Trudel.

Dernièrement, Cube Noir était présent à l’édition en ligne 2020 du MEGAMIGS pour présenter son application mobile « Tom Sawyer ». « Nous avons produit en 2018-2019 une série télé sur Tom Sawyer. Avec nos coproducteurs parisiens Cyber Groupe Studios, puisque c’était une coproduction CanadaFrance, nous avons développé un artenariat avec le fonds Québecor afin de financer une application mobile et un jeu Web pour donner encore plus de visibilité à la propriété intellectuelle », raconte François Trudel.

Les deux itérations du jeu « Tom Sawyer » s’adressent aux spectateurs de la série télévisée, c’est-à-dire les jeunes de 6 à 12 ans. Dans sa version mobile, il s’agit d’un jeu de construction de cabanes articulé autour de puzzles à résoudre. « Le jeu Web est plus un jeu de courses à obstacles, où l’on peut récupérer des sous pour nous donner une longueur d’avance sur l’application mobile. Le jeu Web est une entrée en matière pour le jeu mobile », révèle François Trudel. Le partenaire de diffusion du contenu vidéoludique est Radio-Canada, qui l’héberge sur sa plateforme Web. Il est aussi accessible sur iTunes.

Mystères des lacs | L’épave d’un hydravion découverte 94 ans plus tard  

Mystères des lacs | L’épave d’un hydravion découverte 94 ans plus tard

Matane | 26 octobre 2020

Dans le cadre du tournage de la série Mystères des lacs, une équipe de chercheurs dirigée par l’historien et chasseur d’épaves Samuel Côté et l’explorateur-plongeur Mario Cyr a localisé puis pris des images inédites de l’épave d’un hydravion à coque HS-2L reposant à 18 mètres (60 pieds) de profondeur dans un lac situé à plus de 50 kilomètres au nord de Sept-Îles, sur la Côte-Nord. « Il s’agit du seul exemplaire original de ce type d’hydravion aussi complet connu dans le monde. C’est une découverte historique, car ces hydravions ont joué un rôle majeur dans le développement de l’aviation canadienne à la fin des années 1910 et au début des années 1920. Les lettres de son numéro d’immatriculation sont clairement visibles sur son fuselage et son état de conservation est remarquable. C’est l’archéologue Érik Phaneuf qui m’a informé de la présence possible d’un hydravion dans un lac situé sur la Côte-Nord. Son ami Jean-Paul Le Guilcher, plongeur et passionné d’aviation, a toujours été fasciné par cette histoire et rêvait de repérer l’appareil. J’ai décidé de l’aider dans sa quête », précise Samuel Côté. Produite par le Groupe PVP, la série Mystères des lacs sera diffusée sur Unis TV en 2021.

Six jours en forêt

Le 16 juillet 1926, le HS-2L immatriculé G-CACS, affecté au transport d’arpenteurs chargés d’établir la ligne de démarcation entre le Québec et le Labrador, quitte Sept-Îles. Le pilote choisit d’amerrir sur le lac à l’Eau Dorée, à proximité d’une montagne, mais il évalue mal son altitude au-dessus de la surface de l’eau en raison des effets du plan d’eau miroitant. L’appareil percute violemment la surface de l’eau et commence alors à couler. Les quatre occupants réussissent à grimper sur les ailes de l’hydravion et, après s’être débarrassés de leurs vêtements, ils décident de nager vers la rive. L’un des hommes a eu la présence d’esprit d’apporter une hache et des allumettes. Exposés à des conditions difficiles pendant six jours, les quatre survivants se nourrissent notamment de petits fruits, de grenouilles et de lièvres. Grâce à la hache et aux allumettes, ils construisent un abri de fortune et entretiennent continuellement un feu. C’est d’ailleurs la fumée de leur feu qui guide les sauveteurs vers leur position. Les deux arpenteurs, le pilote et le mécanicien s’en tirent avec une bonne frousse. Le mécanicien souffre de multiples fractures à une jambe.

De la guerre anti-sous-marine au vol de brousse

Cet hydravion à coque de patrouille côtière a été conçu en 1917 pour la U.S. Navy et sera déployé en Europe pour servir à la guerre anti-sous-marine. Un peu plus de 1000 exemplaires auraient été fabriqués. Après la Première Guerre mondiale, le

Canada acheta quelques exemplaires de ce genre de bateau volant à habitacle ouvert. Pionnier du vol de brousse au Canada, ayant donné accès au Nord canadien grâce à sa capacité de décoller et amerrir sur des rivières et lacs éloignés des régions urbaines, cet appareil a été l’instrument de nombreuses « premières ».

Premier avion de brousse au Canada et premier appareil utilisé en vol régulier de transport de passagers, il a également effectué le premier vol de brousse au monde, en 1919, la première patrouille de surveillance des feux de forêt, le premier relevé aérien photographique et le premier service postal aérien régulier au Canada.


Informations de production

Historien : Samuel Côté

Explorateur–plongeur : Mario Cyr
Production : Groupe PVP

Source : Karine Paradis

Directrice de production
karine.paradis@pvp.ca – 418-560-0237

Le savoir-faire numérique des créateurs matanais | La Fabrique Culturelle  

Le savoir-faire numérique des créateurs matanais | La Fabrique Culturelle

La Fabrique Culturelle de Télé-Québec s’est invitée dans nos bureaux pour réaliser une capsule qui montre le travail des employés de Groupe PVP et de Cube Noir, sa filiale des médias numérique, pour arriver à donner vie à de fantastiques projets. Ils font également mention du prix Numix remporté dans la catégorie « Jeunesse et famille — Jeu » pour notre jeu mobile « La patrouille de Tom ».

Voici le résultat de leur visite.

Un prix Numix pour Cube Noir  

Un prix Numix pour Cube Noir

Après une année 2019 très chargée, la filiale Cube Noir du Groupe PVP a été récompensée pour son dévouement et son travail acharné! En effet, l’équipe a remporté le prestigieux prix Numix dans la catégorie « Jeunesse et famille – Jeu » pour son jeu de construction et de gestion « La patrouille de Tom », créé dans la foulée de la production de la série d’animation Les aventures de Tom Sawyer.

Le Gala des prix Numix rassemble chaque année, depuis 2010, plus de 500 acteurs de la créativité numérique québécoise. C’est la première fois que le dévoilement des lauréats de la 11e édition des prix Numix se déroulait virtuellement. Le gala a, en effet, été présenté sous forme de 4 épisodes du 15 au 18 juin en direct sur Facebook.

Les artisans de Cube Noir et Groupe PVP sont donc très fiers d’avoir gagné ce prix et sont déjà prêts à travailler sur de nouveaux projets en 2020!

Synopsis du jeu « La patrouille de Tom » : Dans un village sur le bord du fleuve, les habitants ont été cambriolés et le shérif te soupçonne à tort. Le vrai voleur, Joe, a soigneusement caché son précieux butin un peu partout aux alentours. Ta mission : rassembler la bande de Tom, éviter de te faire attraper, construire des cabanes pour observer les environs et entraîner tes amis afin de rendre aux villageois tous les objets que Joe a cachés.