Nouvelles

 

Notre nouvelle série documentaire « Quand l’amour rend aveugle » s’amorce dès demain sur les ondes Canal Vie!

QARA_GeorgesBresse

« L’amour rend aveugle », dit-on. Tellement que de trop nombreuses personnes se font littéralement flouer en amour, que ce soit sur le plan financier, matériel, émotif… ou tous ces plans à la fois! Lorsque l’amour se présente, le premier réflexe est de se montrer sous son plus beau jour afin de séduire l’autre et le convaincre de nous aimer… pas question à ce moment de penser à se protéger ou d’imaginer que le pire puisse arriver! Signer des papiers? Se méfier? Prendre son temps? Cela semble impensable… jusqu’au jour où l’un des partenaires dévoile tranquillement sa véritable nature et que les problèmes s’enchaînent. Le conte de fées se transforme alors en récit d’horreur…

La série télévisuelle Quand l’amour rend aveugle, une production du Groupe PVP, raconte de réelles histoires d’amour cruellement rocambolesques. Bien que les récits soient spectaculaires, ils représentent autant d’occasions de sensibiliser le public à l’art de faire respecter nos droits en amour. Une collection documentaire qui marie à merveille le divertissement et l’éducation, et qui saura surprendre les téléspectateurs.

Un site Internet en complément à la série est aussi disponible à cette adresse : amouraveugle.canalvie.com/. Ne ratez pas l’occasion d’explorer l’activité interactive, qui permet de mieux cerner les prédateurs de l’amour, ou encore tentez de distinguer le vrai du faux dans des histoires complètement folles!

La diffusion de Quand l’amour rend aveugle débute le 3 mai prochain sur les ondes de Canal Vie. Deux épisodes de 30 minutes s’enchaîneront les mardis 3, 10 et 17 mai à compter de 20h00.

 

La réalisatrice, scénariste Yanie Dupont-Hébert sera présente au Pavillon international des scénaristes de Cannes

Article tiré du quotidien Qui fait Quoi, le 26 avril 2016

Yanie

Groupe PVP nous apprend que la scénariste et réalisatrice Yanie Dupont-Hébert sera présente à Cannes à l’invitation de la Maison des Scénaristes. Elle a été sélectionnée avec son projet «Lola et moi» qui figure parmi les 24 retenus sur les 70 présélectionnés.

Au total, ce sont 235 soumissions qui ont été envoyées. Yanie est la seule représentante du Canada parmi les auteur(e)s en provenance d’Afrique du sud, de Croatie, des États-Unis, de France, de Hongrie, d’Irlande, du Liban, du Mexique, de Palestine et de Suisse. Yanie Dupont-Hébert a acquis une solide expérience dans le milieu de l’audiovisuel depuis de nombreuses années. Elle a conçu et réalisé des émissions télé, de la série et du long métrage documentaire, également du contenu pour la Toile, ainsi que plusieurs fictions courtes. «L’été indien», présélectionné pour le Jutra 2014 du meilleur court métrage, vient de remporter le prix du meilleur scénario et de la meilleure réalisation au Kids Festival de Madrid (Espagne). «Lola et moi» est son premier long métrage de fiction.

Sur place, il s’agit de présenter son projet devant des producteurs et des distributeurs européens afin de les convaincre d’investir pour en compléter le financement. Ces séances de présentations permettent également un réseautage propice à des collaborations futures.

«Lola et moi» est une comédie dramatique fantasmagorique inspirée de faits vécus. Ce film ne fera pas appels à des écrans verts ou des éléments conçus par ordinateur, mais plutôt à des décors en mouvements et des effets spéciaux mécaniques.

Annie, jeune libraire timide ayant la pouvoir de créer des mondes parallèles à l’aide des écrits de Claude Gauvreau, rencontre inopinément Lola, une femme fatale cumulant tant les amants que les soirées mondaines. Malgré leurs différends, leur intérêt pour le même pianiste de jazz paumé et les quiproquos qui se multiplient, une amitié au-dessus de tout les lie rapidement. Quand Annie apprend que Lola est atteinte d’un cancer, elle fera apparaître pour son amie des univers fantaisistes qui éclipseront la maladie, la souffrance des traitements, les frasques du personnel hurluberlu de l’hôpital, puis, la mort…

La direction artistique sera assurée par Greg Nowak, la scénarisation et la réalisation par Yanie Dupont-Hébert et la production par le Groupe PVP. Ce film, nourri par la poésie de Claude Gauvreau, tombe à point pour souligner le 90e anniversaire de naissance de ce grand poète et dramaturge québécois.

Maison des Scénaristes
La Maison Des Scénaristes est un collectif de scénaristes réunis en association. Son but est de replacer le scénario au cœur du projet artistique et financier de tous les films. En mai 2012 a été ouvert le 1er Pavillon International Des Scénaristes au festival de Cannes. Depuis, 4 éditions ont suivi et un bilan très positif s’est concrétisé avec la signature ferme de quelque 50 contrats.   [Qui fait Quoi]

 

 

Un nouveau site Internet pour l’émission NoteRythme!

NoteRythme_mobile

Le 18 avril dernier débutait la diffusion d’une nouvelle saison de l’émission NoteRythme, diffusée tous les matins de la semaine à 6h55 sur les ondes de Radio-Canada. Cette émission, produite et réalisée par Michel Laliberté de Tout Ecran, met en vedette les écoles primaires du Québec dans un projet de chansons, mises en scène et chorégraphiées par l’équipe de production en collaboration avec tous les membres de l’école.

Groupe PVP a eu le privilège de participer à cette belle aventure en créant le site Internet NoteRythme, mis en ligne le 18 avril dernier! Divisé en quatre sections distinctes, le site invite d’abord l’utilisateur à visionner les épisodes intégralement.

La section suivante, un module interactif intitulé NoteCompo, suggère à l’utilisateur de créer sa propre musique à partir de trois chansons existantes de divers niveaux. Cette activité ludique, particulièrement riche en possibilités, permet par exemple de modifier la voix, les cordes, les percussions ou encore la portion électronique de la pièce.

Une fois la composition terminée, l’utilisateur peut choisir de sauvegarder sa création dans son compte personnel ou la partager publiquement. S’il sélectionne cette dernière option, son œuvre se retrouve alors dans la troisième section, intitulée NoteJam. Cette section offre la possibilité d’écouter les compositions de tous les utilisateurs ayant accepté de la partager.

Enfin, l’utilisateur peut entendre des mélanges rigolos et inusités de compositions qui amuseront ses oreilles grâce à la dernière section, intitulée NoteMix!

Soyez nombreux à naviguer sur notre site et à inviter vos enfants à devenir de petits compositeurs en herbe… Des moments de plaisir assurés!

 https://noterythme.radio-canada.ca/

 

 

Groupe PVP renouvelle sa présence au Gala des Réussites du Cégep de Matane!

Le Cégep de Matane célébrait, ce vendredi 15 avril dernier, la réussite de ses étudiants lors du Gala des Réussites. Plusieurs bourses ont été remises dans diverses catégories pour souligner les efforts, la persévérance et l’excellence des étudiants.

JF Gala cégep

Fier donateur à la Fondation du Cégep, le Groupe PVP était présent encore cette année pour participer à la remise des bourses. Jean-François Côté, directeur des médias numériques et des technologies du Groupe PVP, a eu le plaisir de remettre la Bourse Excellence académique décernée à Lauren Degrain, étudiante en Techniques d’animation 3D et de synthèse d’images.

Bravo aux étudiants!

 

Des photos prises dans le cadre de notre série 24 HEURES : DANGER! exposées à New York

 GroupePVP_24HD_2

Le 4 avril de chaque année, l’ONU tient une journée internationale de sensibilisation pour la cause du déminage dans les pays en guerre. Dans le hall de la maison-mère à New York a lieu, entre autres, le vernissage d’une exposition variée qui combine divers médiums.

Nous avons été heureux d’apprendre que des photos prises par Christian Lamontagne lors du tournage d’un de nos épisodes de la série 24 HEURES : DANGER! en Afghanistan seront exposées! Certaines ont d’ailleurs été choisies pour garnir le rapport annuel 2015 de l’UNMAS, l’United Nations Mine Action Service.

Bravo à notre collègue Christian et à toute l’équipe de 24 HEURES : DANGER! pour ce travail de qualité qui rayonne par-delà les frontières!

GroupePVP_24HD_1

 

Le BCTQ dresse un bilan positif de sa première mission Animation à Los Angeles

- Publication du Bureau du cinéma et de la télévision du Québec : 

« Montréal, le 22 mars 2016 – Le BCTQ est particulièrement fier des résultats de sa nouvelle initiative Mission Animation – Los Angeles, mission visant à rassembler une délégation d’entreprises québécoises et de rencontrer de grands donneurs d’ordres du secteur de l’animation. Les rencontres ont permis à chaque compagnie de présenter ses projets et services et de découvrir les modèles d’affaires des compagnies américaines. Le BCTQ a également pu mettre en avant les atouts du secteur de l’animation.

Du 8 au10 mars, pas moins de neuf compagnies d’envergure internationale auront été rencontrées : Amazon, Disney, Dreamworks, Mattel, Paramount, Saban, Sony, The Jim Henson Company et Youtube. « La qualité et la notoriété des compagnies rencontrées valident l’opportunité de cette mission ainsi que les objectifs que nous nous étions fixés et nous poursuivons avec enthousiasme nos efforts de développement économique dans le secteur de l’animation »  souligne le directeur général et commissaire national du BCTQ, Pierre Moreau.

Le BCTQ tient à remercier les compagnies qui lui ont fait confiance pour cette première édition : Écho Média (production), Groupe PVP (production), Mokko studio (services de production) et Neweb.tv (solutions technologiques). Le BCTQ remercie également Pierre Moisan et la Délégation du Québec à Los Angeles pour leur soutien à la réalisation de cette mission.

image006

image007

Visite des studios de Disney Television Animation
De gauche à droite : Christina Wise de Mokko studio, Elodie Lorrain-Martin de Neweb.tv, Dominique Mendel et Luc Châtelain d’Écho Média, Romain Paulais du BCTQ
et François Trudel du Groupe PVP

« Ce type d’initiative du BCTQ permet aux créations et aux productions québécoises de percer sur le marché américain, l’un des plus lucratifs, mais des plus fermés au monde. » – Luc Châtelain, président et producteur, Écho Média

« Le BCTQ a su organiser une mission commerciale de grande qualité. Et cette fois-ci aux États-Unis, afin de nous permettre de développer un marché très hermétique et difficile d’accès. Nous avons ainsi établi un premier contact avec plusieurs des principaux joueurs de notre industrie. » – François Trudel, vice-président aux affaires internationales, Groupe PVP

“The BCTQ Animation mission to Los Angeles was very constructive and opened the door for opportunities with Montreal companies.  Mokko was very glad to participate and we look forward to next year!”  – Christina Wise, productrice – VFX, Mokko studio

« La mission d’animation nous a permis de présenter notre technologie et nos projets de propriété à l’industrie, ainsi que de bâtir un réseau de contacts directs avec les grands studios hollywoodiens. L’initiative du Bureau du cinéma et de la télévision du Québec nous sera définitivement profitable à court et à long terme. » – Élodie Lorrain-Martin, vice-présidente développement des affaires, Neweb.tv

Dans les prochaines semaines, le BCTQ assurera un suivi auprès des studios américains rencontrés  afin d’identifier des opportunités d’affaires et de partenariats pour les entreprises du Québec.

À propos du BCTQ

Fondé en 2006, le Bureau du cinéma et de la télévision du Québec (BCTQ) est un organisme sans but lucratif qui contribue au développement et à la compétitivité du Québec comme centre de production multi écran de calibre international. En tant qu’agence de développement économique, il a la mission de générer des investissements en territoire québécois en s’appuyant sur des programmes d’incitatifs fiscaux compétitifs, le savoir-faire des membres de la filière, la diversité architecturale, la qualité des infrastructures et la capacité de l’industrie à exporter ses produits sur les marchés étrangers.

Le BCTQ reçoit le soutien de ses partenaires Prestige : Banque Nationale, Iatse 514, Hôtel Place d’Armes, Intercontinental, Ritz Carlton,

et Corporate Stays, ainsi que celui des différents paliers gouvernementaux et municipaux. Pour plus de détails : www.bctq.ca.

À propos d’Écho Média

Société de production télévisuelle et cinématographique basée à Montréal, Écho Média œuvre à produire des contenus riches, inspirés et divertissants destinés à de larges publics. Écho Média s’emploie également à optimiser la diffusion de ceux-ci sur un éventail de plates-formes conventionnelles et numériques et à promouvoir leur commercialisation sous forme de produits dérivés, de spectacles vivants et de droits divers.

À propos de Groupe PVP

Le Groupe PVP est une entreprise qui œuvre principalement dans la production de films documentaires, d’animation et de fiction, ainsi que dans le domaine des médias numériques et des technologies de l’information.

Solidement implantée depuis déjà une trentaine d’années dans le paysage du cinéma, de la télévision et des nouveaux médias, l’entreprise n’a cessé de croître, de s’adapter et de se diversifier avec brio afin de répondre aux besoins d’un marché en constante évolution. Le Groupe PVP rayonne aujourd’hui à travers le Canada et au-delà des frontières internationales grâce à la grande expertise de son équipe qui compte maintenant plus d’une soixantaine d’employés, tous imprégnés d’un souci permanent de rigueur au travail et de qualité des contenus. Au cours des années, la maison de production s’est vue attribuer de nombreux prix et distinctions.

À propos de Mokko studio

Depuis sa création en 2003, Mokko studio  prend l’engagement de créer des effets visuels et des animations de haut niveau pour le cinéma, la télévision et la publicité. L’entreprise a fait de son studio une marque reconnue à la fine pointe des technologies numériques, regroupant une équipe de plus de 70 artistes expérimentés, passionnés et talentueux, travaillant sur des projets de grande envergure. Sa mission : continuer à repousser les limites techniques et créatives d’effets visuels et d’animation pour chaque projet entrepris.

À propos de Neweb.tv

Neweb est une start-up spécialisée dans le divertissement numérique et les nouvelles technologies de l’information. La compagnie conçoit et exploite des technologies de pointe pour personnages virtuels et développe des personnages virtuels interactifs pour les nouveaux médias.

La compagnie offre un service de haut niveau de fabrication de personnages pour une clientèle corporative et institutionnelle et produit elle-même ses propres personnages en tant que propriétés intellectuelles dédiées à l’exploitation. »

 

 

Huit nouveaux portraits inédits aux «Grands reportages personnalités»

Article tiré du quotidien Qui fait Quoi, 25 janvier 2016

Aline Desjardins2

La remarquable collection de documentaires originaux consacrés à des personnalités marquantes de chez nous, produits par les Groupe PVP de Matane, s’enrichit de huit nouveaux portraits qui seront diffusés en primeur dans le cadre des «Grands reportages personnalités», le vendredi à 20 h du 29 janvier au 18 mars sur ICI RDI.

Comme toujours des cinéastes réputés nous proposent un regard captivant mariant les confidences des personnalités à des documents d’archives judicieusement choisis.

Le premier, le vendredi 29 janvier, «Aline Desjardins: une femme d’aujourd’hui», réalisé par Martine Breuillaud rappelle le parcours de celle qui fut la principale animatrice de «Femme d’aujourd’hui», une émission qui a été un véritable symbole de l’émancipation des femmes au Québec. Si elle est principalement identifiée à «Femme d’aujourd’hui», Aline Desjardins s’est aussi illustrée dans des formats aussi divers que «Des jardins d’aujourd’hui», «Avis de recherche» et le magazine d’affaires publiques «Repères».

Le programme complet se lit comme suit:

N.D.L.R. L’horaire a subi des modifications depuis la publication. Voici l’horaire mis à jour:

  • 29 janvier: «Aline Desjardins: une femme d’aujourd’hui» par Martine Breuillaud
  • 5 février: «Claude Poirier: Ta parole contre la mienne» par Jean Bourbonnais
  • 12 février: «Guy Fournier: les femmes d’abord» par Geneviève Tremblay
  • 19 février: «Jacques Michel: Trouver sa lumière» par Guillaume Lévesque
  • 26 février: «Luc Cousineau: L’homme des grands chemins» par Nathalie Pelletier
  • 4 mars: «Phyllis Lambert: L’état des lieux» par Manuel Foglia
  • 11 mars: «Édith Butler: Aimer la vie» par Geneviève Tremblay
  • 18 mars: «André Melançon: Le grand gars des vues» par Luc Cyr

Des documentaires inspirants aux «Grands reportages personnalités» le vendredi à 20 h et en rediffusion le samedi à 21 h 30 sur ICI RDI.

Production: Groupe PVP
Réalisateur-coordonnateur («Les grands reportages»): Georges Amar

 

«Faut en parler : Casques roses», les femmes dans l’industrie de la construction, à Télé-Québec le 25 janvier

Article tiré du quotidien Qui fait Quoi, le 22 janvier 2016

Casques roses

Le documentaire «Casques roses» explore la difficulté pour les femmes d’intégrer et de travailler dans l’industrie de la construction. Trop souvent discriminées et intimidées, celles-ci doivent redoubler d’effort pour se trouver un emploi et se bâtir une carrière dans ce milieu à 98,6% masculin. Le lundi 25 janvier à 21 h, Télé-Québec présente «Casques roses» de la collection documentaire «Faut en parler».

Plusieurs parlent de l’industrie de la construction comme de la «dernière taverne», l’ultime refuge de la culture masculine. À l’heure où les femmes ont intégré tous les métiers traditionnellement masculins comme le génie, le camionnage ou l’armée, elles ne représentent que 1,4% de la main-d’œuvre en construction au Québec alors que la moyenne canadienne est de 3%. Quant au taux d’abandon, il est presque deux fois plus élevé que celui des hommes et atteint 57% après 5 ans. Par les témoignages de travailleuses et de travailleurs de la construction, «Casques roses» jette un regard chaleureux mais sans compromis, sur cette industrie en pleine mutation.

De la discrimination à l’embauche, jusqu’à l’intimidation et au harcèlement sexuel, en passant par les succès et les solutions d’avenir, le documentaire nous fait découvrir des femmes déterminées qui naviguent à vue dans une industrie trop souvent hostile à leur égard.

«Faut en parler: Casques roses» un documentaire du Groupe PVP présenté à Télé-Québec le 25 janvier à 21 h.

 

Télé-Québec présente une soirée sur la culture des armes à feu

Article tiré du quotidien Qui fait Quoi, le 13 janvier 2016

3abd4b8c-6852-492a-b3a7-88761aeac6b1

Plus que jamais, les histoires d’horreur liées aux armes à feu font la manchette en Amérique et dans le monde. Aux États-Unis, les citoyens de tous âges s’arment pour se protéger et protéger leur famille. Au Canada, qui occupe tout de même le 12e rang mondial en nombre d’armes à feu par habitant, on s’en sert surtout pour les loisirs: la chasse, les compétitions de cowboys, la pratique du tir, ou parce qu’on les collectionne.

Le 18 janvier à 20 h et 21 h, Télé-Québec consacre une soirée à la fascination exercée par les armes à feu en Amérique en présentant les documentaires États-Unis, le pays qui arme ses enfants et Culture des armes.

Avec son documentaire «Culture des armes», de la collection «Faut en parler», les réalisateurs, Karina Marceau et Nicolas Lévesque, ont voulu mieux comprendre l’engouement des amateurs québécois pour les armes à feu, dont le nombre est en croissance dans la province. Qui sont ces passionnés qu’aucune tuerie ne dégoûte des armes? Qu’est-ce qui les anime? Survivalistes, chasseurs, armuriers ou encore tireurs à la cible, certains sont nuancés, d’autres militent activement pour faire diminuer les contrôles. En allant à leur rencontre, on cherche des réponses: Sommes-nous bien protégés? Les lois québécoises sur le contrôle des armes à feu ont-elles atteint leurs cibles?

Pays le plus armé au monde, les États-Unis comptent 310 millions d’armes en circulation chez les particuliers. Dans États-Unis, le pays qui arme ses enfants, on constate que leur possession fait partie intégrante de la vie des Américains. Alors que chaque jour de nouvelles jeunes victimes tombent sous les balles, le puissant lobby des armes encourage les citoyens à s’armer davantage. Devant cette Amérique qui croit se protéger en s’armant, des associations se mobilisent et demandent un meilleur contrôle de la vente d’armes à feu, en vain. L’élection présidentielle de 2016 saura-t-elle changer la donne et mettre un frein à la mort de milliers d’innocents?

«États-Unis, le pays qui arme ses enfants» et «Faut en parler: Culture des armes», deux documentaires frappants à ne pas manquer le 18 janvier à 20 h et à 21 h.

«Culture des armes»

  • Scénario: Karina Marceau
  • Réalisation: Nicolas Lévesque et Karina Marceau
  • Production: Groupe PVP

«États-Unis, le pays qui arme ses enfants»

  • Production: Homemade Productions.
 

Trois nouvelles diffusions s’amorcent en janvier!

Photos02_large

Après une année 2015 très chargée en développement, tournages et productions chez Groupe PVP, plusieurs séries documentaires s’amorcent cette semaine sur vos écrans!

D’abord, ne manquez pas, ce jeudi 7 janvier 21h, sur les ondes de TV5, le premier épisode de notre nouvelle série 24 HEURES : DANGER!, une coproduction avec la France qui met en lumière des métiers aussi dangereux que passionnants. Pour un avant-goût de la série et des suppléments d’informations, visitez le site: www.24heuresdanger.com

À partir de lundi, 11 janvier à 21h, sur les ondes de Télé-Québec, voyez notre nouvelle collection documentaire : Faut en parler. Cette série expose des questions de société parfois choquantes, parfois déstabilisantes, mais toujours touchantes, qui demeurent souvent méconnues du grand public. Le premier épisode est consacré à la violence physique et psychologique subie par le personnel du milieu de la santé et infligée par des patients. Un site Internet a aussi été créé en lien avec la série: www.fautenparler.telequebec.tv

Finalement, une cinquième saison de notre populaire série Personnalités – Lumière sur… reprend sur les ondes de RDI dès le 29 janvier. Vous aurez alors l’occasion de découvrir les parcours exceptionnels d’Aline Desjardins, André Melançon, Édith Butler, Claude Poirier, Gilbert Sicotte, Guy Fournier, Jacques Michel et Phyllis Lambert.

Soyez des nôtres en 2016!